Conseils d’automne


« Comme la fleur prend de la terre son parfum et sa vie,

l’âme tire de la matière et de ses torts, une force et une sagesse »  Khalil Gibran

 


Si l’équinoxe d’automne a débuté le 23 septembre, il en est tout autrement au quotidien, en ce début novembre.

L’été résiste, impose sa chaleur, certes bien agréable pour profiter encore un peu des extérieurs, mais pas vraiment de saison.

Sommes-nous vraiment en automne ?

Difficile pour moi aussi de me projeter dans la saison d’automne et de préparer mes conseils, l’inspiration se laissant influencer par les températures plutôt estivales.

Alors que les forêts devraient porter leurs parures flamboyantes  automnales, le vert domine encore, même si quelques téméraires osent affirmer de timides palettes dorées, soufflées instantanément par un vent violent.

La sécheresse estivale persiste et malmène toujours Dame Nature, et notre organisme lié intimement à l’Univers, suit ce mouvement perturbant.

Devons-nous préparer notre organisme doucement aux frimas de l’hiver ?

Comment vivre en harmonie avec ce chamboulement climatique ?

 

 

CONSEIL NATURO

 

Selon l’Ayurvéda, l’automne est sous l’influence de l’énergie Vata, l’élément Air parmi les cinq éléments, froid et venteux.

 

Vata invite au mouvement, aux changements.

Vata signifie « se déplacer comme le vent ».

 

Lorsque cette énergie est harmonieuse, nos mouvements sont fluides et gracieux.

Notre facilité d’adaptation, notre créativité sont déployées, l’élan est juste et aligné.

A l’inverse, lorsque Vata est déséquilibré, nos activités sont exagérées, et nous entraînent dans un tourbillon infernal pouvant aller jusqu’au burn-out.

Notre esprit a des difficultés à se concentrer, le sommeil est fragile, le froid pénètre notre corps, nos intestins deviennent paresseux jusqu’à la constipation, nous ressentons des douleurs dans le corps comme des aiguilles qui piquent.

Nous sommes facilement affectés et irritables. L’anxiété peut s’installer petit à petit.

Bref tout va de travers…

Pour maintenir cette belle énergie Vata dans une harmonie douce et constructive, il est important d’adopter une alimentation chaude et réchauffante.

Adieu les salades composés froides et rafraichissantes, bienvenue aux potages et plats chauds.

La saveur douce et sucrée du riz sera remettre de l’ordre dans ce mouvement désordonné de Vata.

Il est préférable de favoriser les céréales cuites, les légumes racines, les compotes, les oléagineux, les graines riches en minéraux.

Les épices devront être plus sucrées et réchauffantes comme la cannelle, la cardamome, le gingembre, l’anis.

Les massages à l’huile chaude apaiseront également Vata.

Vous l’aurez compris, la chaleur sous toutes ses formes sera bénéfique pour équilibrer Vata.

A l’inverse, les aliments transformés, les stimulants comme la caféine, l’alcool, sont à éviter pour répondre au besoin de stabilité de Vata.

Les écrans en soirée sont à bannir, car toute lumière non naturelle altère fortement l’énergie Vata.

Une cure de magnésium marin sera bénéfique pour retrouver un sommeil réparateur et un calme intérieur.

 

Pour se préparer aux frimas de l’hiver, notre système immunitaire a besoin d’être renforcé.

Il est temps de reprendre de la vitamine D pour pallier la baisse de lumière, de faire une cure de probiotiques pour favoriser une bonne résistance de notre flore intestinale et une cure de bourgeons de cassis pour stimuler nos surrénales.

Une cure préventive d’extrait de pépins de pamplemousse et d’huile essentielle de Ravinstara  permettra de préparer notre immunité aux frimas hivernaux.

Nos défenses dépendent également de notre santé mentale et émotionnelle.

Si nous nous laissons dominer par nos peurs et angoisses, nous affaiblissons notre système immunitaire.

L’automne est la saison de l’anticipation, un organisme fonctionnel est une réponse immédiate à toute agression…

Les oligoéléments sont également très intéressants pour cela, pensez au vieux remède « Cuivre-Or-Argent »

Le cuivre a des propriétés anti-inflammatoires, antivirales et antibactériennes importantes et facilite la synthèse des anticorps.

L’or favorise la digestion des germes par les globules blancs et renforce ainsi notre système immunitaire.

L’argent est un puissant antibactérien, anti-infectieux de contact et un anti-inflammatoirLe silicium indispensable pour notre système osseux entre autre, régule également notre immunité en favorisant la destruction des éléments considérés comme étranger

Le soufre permet la gestion de la sécrétion de mucus.

Tous ces oligoéléments se trouvent dans l’eau de mer, que vous trouverez en ampoules, mais aussi dans notre alimentation.

Cette eau de mer se retrouve dans les huitres fraîches si vous les aimez.

Le radis noir, légume de saison, regorge de soufre que vous trouverez aussi en consommant des radis roses, l’ail, l’oignon, le persil, les orties et la pomme.

La membrane des coquilles d’œufs contient beaucoup de silicium ainsi que la prêle  et les orties.

Vous pouvez laisser macérer une coquille d’œuf dans un verre avec ½ à 1 jus de citron pendant toute une nuit et manger cette purée le matin à jeun pour entretenir votre capital osseux.

Faites sécher des feuilles d’orties et de prêle et consommez-les en poudre sur vos salades ou crudités

 

 

CONSEIL CULINAIRE

 

Pour harmoniser Vata, voici deux recettes de soupes.

Une première recette de soupe ayurvédique pour nettoyer en douceur notre système digestif et retrouver  un bon feu digestif.

 

Soupe aux pommes Ayurvédique

 

Ingrédients pour 2 personnes :

1 oignon, 1 cc d’huile de coco, 3 à 4 belles pommes un peu acidulées, eau, 1 cs de flocons d’avoine ou autre céréale, sel, ½ jus de citron

Churna d’épices : 1 cc de clou de girofle, 1 cc de graines de cumin, 1 cc de graines de fenouil, 1 cc de gingembre poudre, 1 cc de curry, 1 cc de curcuma, ½ cc de poivre noir

 

Préparation :

Emincez l’oignon et faites le revenir dans l’huile de coco jusqu’à ce qu’il devienne translucide.

Pelez et coupez les pommes en quartiers, ajoutez-les dans la casserole et couvrir d’eau.

Faites cuire une vingtaine de minutes. Mixer l’ensemble, ajoutez de l’eau si le velouté vous semble trop épais.

Ajoutez le jus de citron.

Pendant le temps de cuisson préparez le churna d’épices :

Faites chauffer dans une petite poêle à sec toutes les épices en graines pour qu’elles puissent libérer leurs essences pendant 1 à 2 mn en remuant.

Laissez-les refroidir puis écrasez-les au pilon ou dans un mixer.

Tamisez-les dans un petit bol à l’aide d’une petite passoire et ajoutez les épices en poudre.

Bien mélanger l’ensemble.

Faites griller les flocons de céréales dans la petit poêle à sec.

Versez la soupe dans de jolis bols, parsemez de quelques flocons grillés et ajoutez 1 à 2 cc de churna selon le goût de chacun.

Cette soupe va réchauffer votre feu digestif et permettre une meilleure digestion et assimilation.

Et une deuxième recette de soupe avec le légume de saison bien coloré et goûteux.

 

Les courges contribuent efficacement au bon équilibre minéral de l'alimentation, par leur richesse en magnésium, calcium et fer entre autres.

Sans oublier que les plus colorées, de chair bien orangée, sont particulièrement chargées en bêta carotène ou pro-vitamine A, aux propriétés vitaminiques et anti-oxydantes très précieuses.


VELOUTE DE COURGE AU LAIT DE COCO

 

Ingrédients pour 4 personnes 

1 kg de courge, 2 oignons, 1 boite de lait de coco, huile, 1 cc de bouillon de légumes, ½ cc de curcuma, sel, poivre, eau si besoin

 

Préparation

Faire chauffer un peu d’huile ou de ghee dans une cocotte et faire revenir les oignons pelés et émincés pour obtenir une belle coloration.

Ajouter la courge coupée en dés, le lait de coco, le curcuma, le bouillon de légumes, sel et poivre.

Laisser cuire doucement pendant 30 mn environ.

Mixer et servir avec des graines de courge en décoration


 

CONSEIL BIEN-ETRE

 

Je vous ai parlé de massages à l’huile chaude pour réchauffer notre corps, le Pichauli est le massage adapté à cette saison.

Les massages-bien-être selon l'Ayurvéda nous ouvrent les portes d'un cheminement intérieur, nous interpellent là où nous sommes... 

Ils soutiennent notre besoin d'évolution, notre recherche d'harmonie, de réconfort, de sérénité et d'épanouissement.

Ces techniques ancestrales transmises de génération en génération, transpirent tout le symbolisme de l'Ayurvéda, et interviennent véritablement dans l'équilibre de l'être humain...

Ces massages selon l'Ayurvéda encouragent l'abandon de ce qui en soi-même est devenu inutile, et permettent l'émergence de ressources insoupçonnées...

 

Ce massage ayurvédique  Pichauli était autrefois le massage réservé aux Maharajas, et uniquement pratiqué par les brahmanes, ces grands sages indiens.

Ce grand massage incarne la tradition millénaire de l’Ayurvéda.

Ce massage du corps entier, pratiqué avec des huiles chaudes, apporte une sensation de bien-être intense, déloge les tensions et relance la vitalité.

En Inde, on dit que ce massage favorise la transformation de nos visions d’ouverture et de fermeture….



CONSEIL  SENTEUR ET EMOTION

 

Huile essentielle

 

J’affectionne particulièrement l’huile essentielle d’Epinette Noire « Picea mariana ».

Son odeur évoque souvent les bonbons vosgiens, doux, sucrés et résineux à la fois.

On qualifie aisément l’épinette noire de « rechargeur de batteries »…

De la famille des conifères, l’épinette est très employée en hiver pour dégager les voies respiratoires et faciliter la respiration, mais aussi pour détendre les douleurs du dos en massage.

L’épinette noire est un régénérateur général en cas de fatigue, de « burn-out » ; on dit qu’elle est l’huile essentielle de la grande forme.

Elle réveille la vitalité, stimule les surrénales, transmet force, persévérance et confiance en soi.

Quoi de mieux pour harmonier Vata en cette période automnale !

Appliquer 1 goutte d’épinette noire sur les surrénales (au-dessus des reins) chaque matin pendant 1 semaine pour redonner de l’énergie toute la journée.

Pensez aussi à la respirer bien fort par les 2 narines.

Comme pour toutes les huiles essentielles, déconseiller aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.

 

Fleur de Bach

 

La fleur de Bach, nommée « Aspen », le tremble en français, est l’essence qui apaise, rassure et réconforte comme un gros « doudou ».

Docteur Bach décrivait cette fleur comme la fleur des peurs vagues et inconnues, sans raison ou explication.

Cette peur que l’on ne parvient pas à cerner, à identifier, comme un sentiment d’appréhension,

une perception que quelque chose de désagréable va arriver et qui nous met mal à l’aise.

Aspen favorise l’apaisement, la sécurité intérieure et permet de retrouver confiance en la vie et d’aller de l’avant.

Cette fleur permet de se sentir plus fort et protégé.

Prendre 4 gouttes en bouche au lever et au coucher.

 

                                      Que cet automne soit sous le signe de la sérénité et convivialité…

 

Avec mes meilleures pensées,

Pascale